Une limonade naturelle au gingembre

Une limonade naturelle au gingembre

Patricia Detaille-Larbanois, passionnée de conserves et lacto-fermentation, poste généreusement ses découvertes et essais sur un groupe Facebook appelé « On peut changer le monde dans son assiette ».

Parmi ses propositions, on trouve la recette du ginger ale, une limonade lacto-fermentée contenant très peu de sucre, des ingrédients naturels, et une pétillance magique sans ajout de gaz carbonique…


Pour fabriquer du ginger ale, il faut d’abord faire du ginger bug ou levain de gingembre : dans un bocal à charnière et joint de caoutchouc, mettre 2 dl d’eau filtrée ou non chlorée, 1 cuillère à soupe de sucre blanc par jour pendant 7 jours, 1 cuillère à soupe de gingembre non pelé bio haché pendant 7 jours, et le 6e jour, 2 dl d’eau. Il faut laisser ce pot dans un environnement relativement chaud (pas au frigo, donc). Le mélange devient pétillant : c’est le levain dans lequel on va prélever la portion qui va vous permettre de lacer la fabrication de limonade. Chaque fois qu’on prélève, on reconstitue le levain avec son reste, en recommençant le cycle. Si on veut aire une pause, on garde le levain au frigo. Comme le levain de boulangerie, le levain de gingembre est éternel s’il est bien entretenu !

 

La recette du ginger ale à présent : dans un bocal à charnière et joint de caoutchouc de 5 l, mettez 250 g de sucre, 250 g de gingembre frais en fines tranches, 250 cl de jus de citron, 2,5 dl de ginger bug avec se morceaux et couvre d’eau filtrée. Laissez reposer 3 jours dans une pièce tempérée. Filtrez, mettez en bouteille, et placez au frigo ou en cave durant 2/3 jours avant de consommer pour obtenir une boisson encore plus pétillante.

 

Variantes :

-ajouter 1 l de jus d’orange (sanguine, si on veut) et 25g de curcuma pour obtenir une orangeade originales

-choisir d’autres ingrédients : pissenlits, sureau, cranberries : les possibilités sont infinies

-faire la recette avec du thé

-ajouter un peu d’alcool (gin/vodka/limoncello) pour l’apéro (facultatif)

 

Bon à savoir :

-après filtration du bocal, les ferments peuvent être récupérés pour être partagés ou pour lancer une nouvelle limonade.

-il est conseiller d’utiliser des bouteilles de 75 cl à fermoir métallique, et de ne pas remplir au-delà du col, et de dégazer régulièrement

-il n’y a pas de risque d’intoxication alimentaire :grâce aux bactéries « amies du levain », les bactéries pathogènes ne peuvent pas se développer

-mieux vaut boire cette boisson sans trop tarder car plus elle vieillit plus elle devient forte.

Laisser un commentaire