Les tiny houses débarquent en Belgique…

Les tiny houses débarquent en Belgique…
Wildernest Tiny House, photo John Stapels.

Wildernest Tiny House, photo John Stapels.

Les « tiny houses », de petites maisons en bois, ont connu un succès grandissant aux Etats-Unis depuis la crise des subprimes (2008). Economiques et surtout symboles d’autonomie et de liberté (elles sont mobiles et faciles à déplacer, la plupart du temps), et de reconnexion avec la nature, elles séduisent désormais aussi de plus en plus de personnes sur le continent européen. En Belgique, le parapentiste Thomas de Dorlodot et son associé Charles Lambrechts ont livré en ce début d’année la première tiny house de Wildernest, une société qu’ils ont fondée en 2016 pour créer des maisons complètement personnalisables et adaptées aux besoins de leurs propriétaires.

 

13238904_1172794249437763_2862042432312278841_n

Wildernest Tiny House, photo John Stapels.

Bien que les projets de maisons mobiles émergent ça et là dans le pays, ils ne sont pas toujours faciles à mettre en place, comme le montre le cas de Charlène Guillaumot: cette jeune doctorante française de 23 ans, chercheuse en océanographie à l’ULB, cherche en ce moment à louer une parcelle de terrain de minimum 50 m² en région bruxelloise sur laquelle elle pourrait installer, à partir de mai 2017, la tiny house qu’elle est en train de faire construire en France… Son appel relayé par un article de La Capitale n’est pas passé inaperçu. « J’ai eu quelques propositions mais cela tombe rapidement à l’eau à cause de la législation… » Comme pour d’autres types d’habitats légers (par exemple les yourtes), la législation est encore floue en Belgique. Certaines communes les tolèrent plus ou moins que d’autres… On peut espérer néanmoins que la situation évolue prochainement pour s’adapter à cette nouvelle tendance de société. Si vous souhaitez proposer votre terrain à Charlène, il est encore temps de lui écrire à charleneguillaumot21(at)gmail.com

 

Catégories

.à la une Habitat

Laisser un commentaire