En 2017, les jardins débarrassés des herbicides

En 2017, les jardins débarrassés des herbicides

Le saviez-vous? Les particuliers wallons ne pourront désormais plus désherber leur terrain avec certains produits, comme le glyphosate. Depuis le 1er juin 2014, il était déjà interdit de pulvériser des pesticides sur les sols revêtus publics en lien avec un réseau de collecte des eaux ou avec une eau de surface. En 2017, voici donc une nouvelle étape vers le zéro pesticide! Dès cette année en effet, comme l’explique Ecoconso, « la Wallonie pourra restreindre ou interdire, sur son territoire, l’utilisation de pesticides ‘contenant des substances actives présentant un risque pour la protection de l’environnement, pour la santé humaine ou pour la conservation de la nature sur son territoire’. Le but est de mettre, enfin, la priorité sur la santé des citoyens et le respect de l’environnement. Les revendeurs de pesticides devront également retirer des rayons les produits contenant du glyphosate ou autres substances nocives et les mettre sous clé derrière une vitrine. Ils devront aussi informer les clients des précautions à adopter et sur les risques de ces produits. »

Vous êtes de bonne volonté mais désemparé à l’idée de voir apparaître des « mauvaises herbes » dans votre jardin? Il existe désormais beaucoup de ressources, dont pas mal sont disponibles gratuitement en ligne, pour apprendre à jardiner sans pesticides… On a repéré pour vous par exemple cette série de brochures éditées par la Maison de la Nature et de l’Environnement, en France. Le jardinage sans pesticides ne connait pas de frontières, profitons de l’hiver pour puiser des informations qui seront bien utiles aux jardiniers lorsque le printemps fera pointer ses premiers bourgeons!

Mots-clés

Commentaires

  1. claire
    claire 27 avril, 2017, 14:35

    c’est heureux car, « Si les herbicides sont moins toxiques que les insecticides, les effets aigus et chroniques associés aux herbicides sont néanmoins souvent à la base de troubles cutanés, ophtalmologiques, digestifs et neuromusculaires et certains sont allergisants. De plus, plusieurs herbicides sont classés comme cancérogènes probables ou possibles et aussi comme perturbateurs endocriniens. » source : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=533

    Reply this comment

Laisser un commentaire