Un Waremmien réinvente le métier de rémouleur

Un Waremmien réinvente le métier de rémouleur

« Nous avons tous dans nos tiroirs des couteaux qui ne tranchent plus, des ciseaux qui ne coupent plus. A chaque fois, nous les utilisons en pestant et nous les remettons à nouveau dans ce même tiroir. Un beau jour nous décidons d’en acheter des neufs alors que partout nous entendons parler de développement durable, de consommation trop pertinente, de tri de déchets, etc … Et nous consommons, nous consommons alors qu’il aurait suffit de les faire affuter. » Ces mots sont ceux de Sylvain Brevers, un Waremmien qui a eu l’idée de faire renaître le métier de rémouleur dans sa région, et qui propose donc de redonner une seconde ou troisième vie aux couteaux, ciseaux et autres outils à lame coupante, comme certains outils du jardinage… Pour proposer ce service « en accord avec le développement durable, ce « néo-rémouleur » se rend chez ses clients avec son atelier mobile qui lui permet « selon un principe ancestral » de redonner aux tranchants un angle optimal pour une durée de vie plus longue. « Le fusil d’affutage est efficace mais à court terme, celui-ci attaque votre fil du tranchant et agrandit l’angle de votre couteau.
Mon travail est de réaffuter l’angle grâce à une méthode douce (meule à eau).
Je ne fais pas que les couteaux, il y a aussi les ciseaux coiffure, ciseaux papier, ciseaux couture, lames de tondeuse, cisaille, taille-haie, haches, … »

Pour en savoir plus, contactez Sylvai Brevers en semaine après 17H00 et le samedi de 10H00 à 17H00 au 0472/ 83.09.27.

Laisser un commentaire