Le chanvre, culture d’avenir

Le chanvre, culture d’avenir

La culture de chanvre industriel a le vent en poupe en Wallonie. Relancée en 2009, elle a plus que doublé de surface en 4 ans, passant de 120 hectares cultivés en 2010 à 250 hectares en 2014. Les surfaces cultivées en chanvre devraient encore augmenter dans les années à venir pour atteindre les 700 hectares à l’horizon 2020. C’est que les perspectives de développement de la filière sont encore nombreuses… Les trois principales parties de la plante – fibre, chènevotte (la paille), chènevis (la graine) – peuvent être valorisées de multiples façons : on utilise aujourd’hui la fibre pour la fabrication de laines isolantes, la chènevotte est employée comme ingrédient du béton de chaux-chanvre destiné à la construction, mais aussi comme paillis horticole et litière pour animaux, et le chènevis est transformé en huile, en farine, ou en graines entières décortiquées à destination de l’alimentation humaine et animale…

Alors que le chanvre est bien connu pour ses qualités de matériau d’isolation, ses utilisations en construction, notamment sous forme de blocs, sont bien plus nombreuses qu’on ne l’imagine. C’est pour mieux faire connaître celles-ci que la filière wallonne du chanvre organise des séances d’information spécifiquement dédiées aux architectes.

Les prochaines séances d’information auront lieu les  8-13-15/01. Plus d’infos sur le site de la filière chanvre wallonne.

Laisser un commentaire